Assassin’s Creed 3 [PS3/XBOX 360/PC/Wii U] – Faisons le point sur la saga [Actu]

Salut à toutes et tous! Après le point de Diamon avec les conférences PS4 et XBOX ONE, nous allons faire un point sur une saga entière à laquelle nous rajouterons le test du dernier en date. En effet avec la sortie d’ici la fin de l’année d’Assassin’s Creed IV Black Flag par Ubisoft il est temps de faire un retour, d’autant que il est sorti pas moins de 5 jeux déjà depuis 2007 soit un jeu par an ce qui est énorme! Bref je vais faire un retour jeu par jeu pour voir une certaine évolution sur les jeux.

slider

Déjà un point à définir pour moi ce qui fait l’originalité de ces jeux c’est d’une part les graphismes qui ont toujours été d’un réalisme époustouflant! Et d’autre part c’est l’originalité du concept, faut dire que c’est vrai que tuer des gens avec une lame secrète (et d’autres armes pointues et tranchantes) c’est pas commun!

294715_10151462163651173_1516542045_n

Nous avons donc vu trois héros (si on oublie Desmond Miles) c’est à dire Altaïr, Ezio et Connor! Mais reprenons depuis le début! Nous arrivons dans une société futuriste (même si c’est pas expliqué) dans laquelle deux camps s’opposent les Templiers et les Assassins… Mais bon Desmond Miles, qui est présent dans tous les épisodes, nous permet de vivre les aventures de ses ancêtres Assassins grâce à une machine d’Abstergo Industries : l’Animus. C’est donc une machine qui fouillent dans l’ADN et qui vous replongent dans les vies de vos ancêtres, plutôt cool non?

abstergo_symbol_by_vampireillu-d364wax

Bref Desmond Miles est le sujet 17 (on ne sait ce que font les 1 à 15, seul le 16 est pertinent pour l’histoire, mais je ne vais pas m’attarder sur lui). Prisonnier d’Abstergo, il est obligé de faire des séances dans l’animus pour explorer le passé d’un de ses ancêtres Altaïr au cœur de la troisième croisade en Palestine! Cet assassin est donc formé pour tuer des personnes bien précises en toute discrétion mais il ne respecte pas certaines règles du code des assassins. Il est donc déchu et doit récupérer son arsenal complet au fur et à mesure du jeu. Bref ça c’est l’intrigue (pas très complexe)! Et donc au travers de divers missions nous récupérons des armes bien utiles des fois, qu’Al Mualim (le chef des assassins) nous rend si l’on est un gentil assassin et qu’on ne tue pas d’innocent. Voilà en gros ce qui se passe pendant les ¾ du jeu. Donc en gros un scénario pas très construit dont on ne voit vraiment la portée sur la dernière heure du jeu. En Al Mualim est de mèche avec les templiers et on l’assassine gentiment. Mais bon c’est tellement répétitif que j’ai du m’y reprendre à plus ou moins 5 fois pour finir ce jeu… Bref à la fin de ce premier jeu plutôt répétitif on se retrouve avec Altaïr à la tête des assassins et surtout avec la pomme d’Eden entre les mains (soit un artefact très ancien qui permet de faire un peu tout ce qu’on veut ou presque).

altair1

Voili voilou! Par la suite les choses se gâtent et l’on retrouve Desmond qui s’évade grâce à Lucy (une employée d’Abstergo qui joue un double jeu). Desmond découvre que les techniques d’assassins dont il se sert dans l’animus, il les a acquises et peut donc s’en servir dans la réalité. Bref Lucy l’emmène voir une équipe qui se sert d’un “Animus 2.0” et qui lutte contre Abstergo et les Templiers. Dans tout ça Desmond fait face à des effets secondaires de l’animus qui lui provoque des flash dans la réalité à tel point qu’il ne sait plus faire la différence entre la réalité et les vies de ses ancêtres. Donc avec cette nouvelle version de l’animus Nous explorons la vie d’Ezio Auditore durant la Renaissance Italienne! (Ici on fait le point sur Assassin’s Creed II et Brotherhood.) Ezio est donc le fils d’un assassin sans le savoir. Son père meurt et découvre que toute la famille (du moins pour les Hommes) est liée à la famille des assassins. Si bien que son oncle le prend sous son aile et l’accueille dans sa grande villa dans laquelle est caché l’armure d’Altaïr. Dans tout ça Ezio est en guerre contre les Borgia qui sont de mèche avec le Vatican et donc on se retrouve avec toute l’Italie contre nous (ok j’exagère un peu mais bon on en est pas loin). Sur ces deux jeux donc c’est un peu tout ça mais avec des nouveautés (achat de tenues de différents styles, des nouvelles armes, marchants d’art …). Une fois les Borgias tous morts Ezio part à la recherche de la pomme et du sceptre d’Eden, guidé par les hologrammes de femmes d’une civilisation disparue (un peu comme des déesses, elle portens d’ailleurs des noms de déesses) Ezio retrouve les deux artefacts qui le force à tuer Lucy! C’est ainsi que se termine Brotherhood (Ezio est mis dans l’animus et on passe sur Revelations).

Ezio-soul-calibur

Donc Révélations (le quatrième jeu) est celui qui résout tous les petites énigmes et clos l’histoire d’Altaïr et d’Ezio! Je ne vais pas m’attarder sur celui là car c’est un vrai bordel avec les petits bouts d’histoire d’Altaïr au milieu de la trame principale avec Ezio et si vous voulez avoir un peu plus d’explications je vous conseille d’aller par là. Tout ce que je peu dire c’est que Lucy est morte est que Desmond est dans la confusion la plus totale (tout comme le joueur au passage ^^).

1330136781_93

Aller on passe sur le dernier maintenant! Bon ben graphiquement rien à redire un level design très réaliste et très net sans aucune bavure… Comme à chaque Assassin’s Creed quoi! Après on se retrouve dans la peau d’Haytham Kenway alors que tout le monde parlais d’un Connor je me suis dit “c’est quoi ce bordel” donc durant 1 heure à peu près on se retrouve en fait dans la peau du père de Ratonhnhaké:ton (à vos souhaits ^^) qui devient après Connor! Voilà donc bon déjà deux heures de jeu pour dire que Haytham est un gros connard qui est passé d’Assassin à Leader des Templiers de l’époque (la révolution Américaine). Connor va donc voir un vieil assassin pour commencer son initiation et se former en tant qu’assassin lui même. Au milieu du jeu une collaboration se fait entre Haytham et Connor qui se finit pour le moins mal puisque Connor finit par tuer son père et d’autres Templiers dont Charles Lee (qui manipulait Haytham). J’ai passé volontairement certains détails pour laisser du suspense à ceux qui n’ont pas eut la joie de tester tous les jeux)

Assassins-Creed-3

Durant tout ça toute l’équipe de Desmond (William alias Papa Desmond, Shaun et Rebacca) se trouve dans un temple très énigmatique. Mais de temps en temps Desmond est sorti de l’Animus à trois reprises, pour trouver des piles d’énergie, indispensables dans son objectif d’exploration du Temple. Il voyage pour cela à Manhattan et au Brésil, où il est confronté à Daniel Cross, un Templier responsable d’avoir presque démantelé l’ordre des Assassins en tuant leur mentor en 2000. Lorsque la dernière pile est localisée, William propose d’aller la récupérer pendant que Desmond poursuit sa quête dans l’Animus. Mais il est capturé par Abstergo et fait prisonnier dans leurs locaux à Rome, à l’endroit où Desmond était retenu précédemment. Desmond infiltre l’entreprise et tue Cross et Vidic grâce à la Pomme d’Éden, sauvant ainsi son père. Voilà encore une fois certains détails ne sont pas dévoilé surtout la fin concernant la réalité et le temple.

AC3-Desmond

Donc au niveau manipulation il y a eut du changement pour ma part j’ai joué sur PS3 mais la Wii U doit offrir une manipulation très sympa faudra que je teste un jour ^^. Mais bon la manip on s’y fait quand même rien de très compliqué. Mais ce qui m’a choqué c’est qu’on a plus d’épée avec Connor, et plein d’autres armes ont disparu alors même si le Tomahawk (sorte de petite hache en forme du sigle des assassins) est sympa franchement on a perdu pas mal de possibilité de personnalisation du joueur aussi bien dans le style du joueur que dans la capacité d’évolution… Surtout après les autres opus ou on pouvait augmenter la puissance du personnage comme on le souhaitait ou presque.

Assassins-Creed-3-Tomahawk-Close-Up

En gros un Assassin’s Creed qui perd peut-être un peu trop les bases des tout premiers opus de la saga même s’il est quand même très agréable à jouer. Passons au points positifs et négatifs du jeu.

Les Plus :

  • Des graphismes qui relèvent de la perfection!
  • Une manipulation qui ne cesse d’évoluer!
  • Une alternance entre réalité et Animus qui est sympa!
  • Allez un petit avantage de la Wii U (je suis allé voir un petit peu sur la toile), la Wii U permet au joueur d’avoir en permanence la mini-carte sur le GamePad ou de changer d’arme plus rapidement. Elle supporte une version Off TV Play qui rapatrie le jeu sur le GamePad si quelqu’un d’autre regarde la télévision.

Les Moins :

  • Un scénario un peut trop court
  • Une personnalisation trop faible par rapport à ce qu’a fournit Ubisoft précédement.

end

Un DLC La tyranie du roi Washinton existe mais je ne l’ai pas testé. Je n’ai pas non plus traité les épisodes sur consoles portables et smartphones car pour mois ils sont hors sujet. Bon pour faire simple un Assassin’s Creed qui manque de nouveauté et qui régresse, espérons que Black Flag (le quatrième opus) sera mieux et qu’on va éviter un pseudo Pirates des Caraïbes. Pour finir et pour le plaisir des yeux voilà le trailer de celui-ci.

Et n’oubliez pas si vous êtes un assassin vous devez respecter ça : « Jamais l’épée ne versera le sang d’un innocent. », « L’assassin doit ne faire qu’un avec la foule. » et « Les actes ne doivent jamais compromettre la fraternité. »
Lundi retrouvez Diamon à 18h30 pour un nouvel article.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.